Chloé Donin
Un blog pour les passionnés de l'Italie...
Voyages
Milan et la Lombardie

Milan et alentours – 2/2

Programme d’une semaine en Lombardie : Milan et alentours – 1/2

5 jours autour de Milan

Suite du programme…

Quatrième jour : Bergamo

Bergamevue de Bergamo

Città alta – Città bassa

Bergame, Bèrghem en dialecte, est une ville médiévale composée de deux parties distinctes, soit la « ville haute » (Città Alta en italien), entièrement pavée, elle est entourée d’une enceinte construite au XVIème siècle, longue de cinq kilomètres et percée de quatre portes, et la « ville basse » (Città Bassa) ou encore appelée « borghi », cœur économique et administratif de Bergame. La partie basse est également pavée car au cours des siècles passés, c’était ici que se trouvait la station des carrosses. (En savoir +)

Bergamo città alta-bassa

Un funiculaire (Funicolare) permet de relier les deux cœurs de la ville, mais vous pouvez facilement accéder à la ville haute par le Viale Vittorio Emanuele II, et qui traverse toute la ville basse, jusqu’à Porta S. Agostino. 

porta città altaville haute bergamovia delle muraporte de la ville

Porta S. Agostino – Via Porta Dipinta – Via delle mura – Porta S. Giacomo

Via scaletta
Via scaletta

Pour redescendre, vous pouvez passer par la petite rue piétonne entièrement pavée Via Salita della scaletta. Pour retrouver cette petite rue, il vous faudra passer Viale delle mura puis prendre la Porta S. Giacomo et enfin tourner sur la gauche Vicolo S. Carlo. Si vous continuez

Centre historique ville basse
Borgo San Leonardo

cette dernière ruelle, au lieu de prendre Viale delle mura, vous pouvez aussi retrouver le quartier Borgo San Leonardo du centre historique de la città bassa. À vous de choisir quel circuit vous voulez faire, vous pouvez même prendre le funiculaire San Vigilio si vous êtes avec des petits ou si vous êtes trop fatigués, mais attention à l’heure de pointe et à la file d’attente !

Dans la partie basse, plus commerciale, vous trouverez plus facilement de quoi faire vos petites emplettes : on y trouve beaucoup plus de boutiques pour faire du shopping, de pharmacies, banques… La rue du XX settembre et la rue Largo Nicolò Rezzara sont idéales pour faire vos petits achats en tout genre. Les maisons y sont bien colorées et on prend beaucoup de plaisir à s’y balader.

Carte ville Bergamecapella côtécapella bergamocadran solaire piazza vecchia Bergamo

La partie haute de la ville est entourée, comme de nombreuses villes datant du moyen-âge, de murailles (Mura) avec différentes portes gigantesques toutes en pierre (S. Giacomo, Porta Sant’Alessandro, Porta S. Agostino, Porta Dipinta), comme vous l’aurez compris un peu plus haut.

Dans cette partie de la ville, vous trouverez de somptueux monuments historiques à visiter, concentrés sur la Piazza del duomo. Au sol de la Piazza del duomo, vous pourrez apercevoir un cadran solaire avec les différents mois de l’année. Vous pourrez donc visiter les quatre monuments de la place : le diocèse ou duomo, la chapelle Colleoni (cappella Colleoni) avec le tombeau du chef d’armées de mercenaires (tomba del condottiero), la basilique et le baptistère.

Bergame la cathédrale #mordusditalie #blog #bergame #lombardie #duomo #lovebergamo #voyageitalie #voyages #sun #mai #italie #art #eglise

Une publication partagée par Mordus d’Italie (@mordusditalie) le

  • Garibaldi et Bergamo

Garibaldi bergamoL’emblème de la ville est le célèbre personnage Giuseppe Garibaldi, si vous regardez bien les panneaux, il est même écrit città dei mille, en référence à la spedizione dei mille de Garibaldi. Une statue a même été faite à son effigie.

città dei millePourquoi Garibaldi ? Parce que pas moins de 500 bergamasques volontaires ont suivi Garibaldi dans le but de combattre le royaume de Sicile, soit la moitié de ses effectifs. En effet, en 1860, il avait réuni milles soldats pour libérer le Royaume de Sicile et permettre l’unification italienne (risorgimento), qui n’aura lieu qu’en 1861.

  • Polenta e osei

La spécialité à Bergamo, la polenta e osei, qui signifie « oiseaux » en dialecte, est un gâteau à base de pain d’Espagne (pan di Spagna), fourré d’une crème au beurre et aux noisettes (burro e pasta di nocciola), puis recouvert de pâte d’amandes (pasta di mandorle) elle-même enrobée dans du sucre. L’apparence de sa robe rappelle celle de la polenta.

Polenta gâteau bergameNessi polenta oseipolenta oiseaux de Bergame

  • Bons plans à Bergame

– pour acheter la fameuse Polenta e osei et de bonnes spécialités : Nessi ou Forno Fassi

– faites votre aperitivo dans la ville haute (città alta), au mois de mai il y a pleins de petits concerts et l’ambiance est au rendez-vous !

Cinquième jour : Milano

Pour notre dernier jour, il fallait découvrir la capitale de la mode ! Nous sommes donc partis en direction de Milano centrale ! Pas la gare bien entendu, mais le centre de Milan !

Si vous voulez visiter con calma (doucement mais surement) comme on dit en italien et que Milan n’ait plus aucun secret pour vous, prévoyez plusieurs jours.

  • Il Duomo

Comme il en faut pour tous les goûts et que mon copain adore la Science, j’ai pensé que nous pourrions faire le musée de la science et de la technologie. Manque de bol, nous sommes tombés le jour du giro d’Italia (Tour d’Italie en vélo)… et nous étions encerclés sur la Place de la cathédrale milanaise (Piazza del Duomo).

Par manque de temps, nous n’avons pas pu le faire, mais mes amis milanais le recommande fortement et nous nous sommes donc contentés de visiter la cathédrale, son musée et son toit, après 1 heure de file d’attente.

Si vous voulez ne pas trop attendre, pensez à y aller entre midi et deux, il y a beaucoup moins de monde ! Les coupes files sur Internet sont toujours un peu plus chers, mais cela peut aussi être une solution.

Duomo di Milano <3 #mordusditalie #blog #milan #lombardie #duomo #lovemilan #voyageitalie #voyages #sun #mai

Une publication partagée par Mordus d’Italie (@mordusditalie) le

  • Manger à Milan

Après cela, nous avions un petit creux et j’avais repéré une sorte de restaurant-fastfood de panzerotti, spécialité des Pouilles (Puglia) da Luini et non loin de la cathédrale. Après 30 minutes de marche pour passer de l’autre côté de la piste des coureurs, Luini était fermé mais heureusement nous avons finalement trouvé dans la rue parallèle des pizza frites dans l’huile (pizzette fritte), une spécialité napolitaine. Ces deux spécialités sont considérées comme del cibo di strada (à manger sur le pouce), et à quelques détails près identiques. Ayant vécu dans les Pouilles, je voulais en profiter pour faire découvrir cette spécialité à mon copain.

antica pizza frittapizza fritta

  • Galleria Vittorio Emanuele II

Après s’être rassasiés la panse, nous avons décidé de profiter du beau temps et de se diriger vers i navigli en passant par la Galleria Vittorio Emanuele II. 

Cette galerie, est une construction néoclassique, appelée aussi  il Salotto buono (« le bon salon » de la ville), elle symbolise le modernisme de Milan. Vue du ciel ou au centre de la galerie, on peut voir que la construction est en forme de croix.

Galleria V. Emanuele II

A l’intérieure de celle-ci, on peut voir une immense mosaïque, et si vous voyez un attroupement de personnes autour d’un taureau, c’est normal. La tradition veut que l’on tourne 3 fois de suite son talon sur les parties génitales de celui-ci, et cela exaucera votre vœu.

On trouve la même tradition à Turin, mais il semble que l’explication ne vienne pas de la même origine. Il semblerait que pour le taureau de Milan, cela servirait à conjurer un sort, en effet, alors que Giuseppe Mengoni était sur le point de mettre un terme à son projet de construction, il serait mort en tombant d’un échafaudage, une semaine avant.

Ne loupez pas le porte bonheur dans la Galleria Vittorio Emanuele II, et à vous de trouver il toro. Petit indice : vous devez être dos au McDonald et être attentif à la mosaïque au sol.

  • I navigli

Une fois la galerie visitée, nous sommes allés au quartier des Navigli, célèbre pour avoir alimenté la ville en marbre, afin de construire la cathédrale. Aujourd’hui, il est plutôt alimenté par des boutiques alternatives d’objets ou vêtements vintage, et si vous aimez le chic et les magasins de luxes, rendez-vous au Quadrilatero d’oro (carré d’or), le quartier de la mode mondialement connu!

i naviglinavigli porta genova

I navigli

  • Bons plans à Milan

pour se déplacer dans Milan : Milano mobiltà (application web), il existe aussi l’application mobile ATM, mais je ne la trouve pas très pratique. Le Tram n°1, orange et « vintage » avec ses sièges en bois et son intérieur « retro », permet de visiter la ville facilement et de vous reposer tout en continuant la visite de la ville. Le prix du ticket est de seulement 1,50 euros et valable 1h15, soit le même que les autres tickets ATM pour circuler dans la ville. Pour ma part j’ai opté pour le billet 24 heures, je trouve que le ticket à la journée (4,50 euros) est plus économique.

metropolitana-milanoLigne de Métro de Milan

pour se déplacer autour de Milan : Trenord , pour se déplacer en train (l’application mobile existe)  si vous arrivez en avion à l’aéroport de Malpensa ou Linate, il est facile de rejoindre le cœur de Milan en train (Trenord), ou d’utiliser le bus MalpensaShuttle. Le plus économique reste le Starfly ou le Bus Express à 9 euros l’aller-retour contre 16 euros ou 24 euros l’aller-retour.

« aperitivi » : méfiez-vous, les happyhours sont un peu chers à certains endroits, attention aux arnaques.

il duomo : le toit de la cathédrale de Milan (horaires et billets) : la formule Duomo Pass B à 12 euros est déjà très intéressante. Elle donne accès à la cathédrale, au toit (montée à pieds assez facile), au musée et l’aire archéologique ainsi qu’à l‘église de San Gottardo.

pour mangerLuini ou Antica Pizza Fritta Di Zia EsterinaVia Santa Radegonda ou Via Agnello, pour manger sur le pouce un panzerotto ou una piazza fritta, autour de la Piazza del Duomo et de la Galleria V.E II.

i navigli : évitez d’y aller après 18 heures, les moustiques raffolent de cet endroit… et de votre sang – Metro Porta Genova. Ici, vous pourrez trouver de bonnes glaces chez Amorino ou encore Rebelot un petit bar « vintage » aux cocktails peu conventionnels.

le musée de la Science, attention il en existe deux : museo civico di storia naturale (idéal pour les plus petits)  – Metro Porta Venezia ; museo nazionale della scienza e della tecnologia, Leonardo Da Vinci (pour tout public) – Metro S. Ambrogio.

Sixième et dernier jour : ritorno a casa

Départ prévu pour 14h40 métro Lampugnano, arrivée prévue à 22h15  gare Perrache.

Seul petit regret de notre séjour, trop peu de temps pour visiter Milan. Prévoyez plusieurs jours à Milan, surtout si comme moi vous adorez les musées et que vous ne voulez pas repartir frustrés ! 😉

 

Coups de cœur en Lombardie

Côme : La passerelle sur le lac et le centre historique.

Crémone : Piazza Antonio StradivariPiazza del duomo et sa cathédrale.

Bergame : Città alta et ses petites rues pavées avec la magnifique vue sur le parc et la ville en redescendant Viale delle mura.

Milano : I navigli, la Galleria Vittorio Emanuelle II, Piazza del Duomo et le toit de la cathédrale.

Attention, petite recommandation : méfiez-vous pour l’entrée dans les églises, favorisez leurs visites dans la journée et les jours fériés pour éviter les heures de messes. 

 

Et vous quels sont vos coups de cœur à Milan et en Lombardie ?

N’hésitez pas à laisser vos bons plans dans les commentaires 😉 

Partager :
1 commentaire
  1. Lucie B. dit :

    Je vois que tu as trouvé l’explication de la forte présence de « Garibaldi » à Bergame! Merci pour la petite note culturelle, la prochaine fois que je fais visiter Bergame, je le préciserai! 😉

Laisser votre commentaire